Pourquoi penser à votre mission vous fera gagner une heure dans votre journée

Vous arrive-t-il de penser à votre mission d’entreprise? Que vous soyez à votre compte, entrepreneur, intrapreneur ou bénévole, penser à votre mission vous sauvera du temps, de l’énergie et au minimum une heure dans la journée.

Des exemples de mission d’entreprise

Vous aider, vous, entrepreneurs et intrapreneurs, à trouver cette 25e heure de la journée qui vous fera garder le cap sur vos objectifs, avoir une vision claire et conserver votre énergie.  SmartCoaching

En voici une autre, en anglais, que je ne traduis pas de peur d’en altérer l’essentiel.

 

 

(Vous aurez deviné que je viens d’acquérir des chaussures J Shoes et que j’ai gardé la boîte avec leur mission imprimée dessus comme décoration dans mon bureau.)

Je l’aime parce qu’elle ne parle pas de chaussures, mais de ce qui me tient vraiment à cœur : individualité, créativité et confiance en soi.

J Shoes me chausse en me donnant bien plus que de belles chaussures! J’imagine que J Shoes ne conçoit pas un modèle sans penser à sa mission et ça se voit!

 

3 questions pour une mission claire

Si vous voulez raffiner votre mission, trois bonnes questions vont vous y aider.

Prenons l’exemple de Ruth Vachon, DG du Réseau des Femmes d’Affaires du Québec.

Son cheminement est une belle illustration d’entrepreneure qui a su se forger une mission très tôt dans sa carrière et qui l’a appliquée pas à pas.

 

Les éléments déclencheurs

 

Madame Vachon a d’abord identifié les éléments déclencheurs de son parcours. Avec quelques années de travail derrière vous, vous pourrez facilement répondre à la question suivante :

 

  • « Quels ont été les points tournants, les déclencheurs, les points de bascule (tipping point selon l’expression de Malcom Gladwell) de mon parcours jusqu’à présent? »

 

Pour Ruth Vachon, ces déclencheurs sont :

  1. Quitter son travail chez Alcan
  2. Avoir une gardienne
  3. Apprendre l’Anglais
  4. S’impliquer dans un réseau

 

Chacun de ces déclencheurs ont fait pencher la balance dans une direction qui l’a rapprochée de sa mission et de ses objectifs.

Le fil conducteur

Au fil du temps, Madame Vachon a fondé et dirigé trois entreprises avant d’acquérir le Réseau des Femmes d’affaires du Québec.

À ma question de savoir si les entreprises avaient un lien entre elles, Ruth me répond qu’il n’y avait aucun lien évident, mais qu’à bien y penser, il y avait bel et bien un liant, un fil conducteur.   Le point commun entre les entreprises est l’importance que Ruth attache au réseautage.

Ah! Voici le début d’une mission.

  • Quel est le fil conducteur de votre parcours?

La réponse vous donne une idée de plus en plus précise de votre raison d’être, de la mission qui se cache quelquefois derrière des mots creux ou des décisions qui ne vous ressemblent pas.

 

Les sources d’insatisfaction et les douleurs

L’autre question qui vous permet de cerner votre mission est de vous demander :

 

  •  Quelles sont mes sources d’insatisfaction? Qu’est-ce qui m’empêche de me lever d’un bond le matin?

Pour Ruth, les sources d’insatisfaction ont déclenché des décisions importantes pour la suite de son parcours d’entrepreneure et la définition de sa mission d’entreprise :

 

Douleur  : Ne se réalise pas pleinement comme employée chez Alcan

Déclencheur  : Quitter Alcan

 

Douleur  : N’arrive plus à concilier famille et travail

Déclencheur : Avoir une gardienne

 

Douleur  : L’entreprise doit trouver de nouveaux marchés à l’extérieur du Québec

Déclencheur  : Apprendre l’Anglais

 

Douleur : Ne trouve pas le soutien professionnel pour l’aider à se développer comme entrepreneur

Déclencheur  : S’impliquer dans un réseau de femmes d’affaires

 

Et voilà comment émerge une mission simple, mais authentique qui va permettre à Ruth de garder le cap, d’avoir une vision claire de ce qu’elle veut faire et de gagner du temps:

 

« Être entrepreneure, c’est comme une petite veine. On l’a, mais il faut prendre le temps de la développer tous les jours »

 

 

Comme coach qui veut aider les entrepreneurs et intrapreneurs, je réalise que

Prendre les bonnes décisions en ayant une vision claire

Trouver et conserver son énergie

Garder le cap

Ne prennent souvent qu’une heure par jour, mais encore faut-il trouver cette heure pour y réfléchir sérieusement.

 

Avez-vous trouvé une heure aujourd’hui pour garder le cap, retrouver votre énergie et prendre les bonnes décisions?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

  1. Cynthia Fortin a écrit:

    Penser à notre mission ne nous fera pas gagner une heure supplémentaire mais nous fera néanmoins passer à travers les 24 heures de la journée avec plus d’énergie et d’efficacité. Tout est là!

    • Oui, je joue sur les mots. D’après ce que j’ai pu constater, en bout de piste, vivre intimement avec sa mission fait gagner du temps tous les jours. Même si c’est 1mn par jour, c’est déjà ça mais en fait, je crois que c’est facilement 60mn:)
      Merci pour le feedback!
      Les 3 conseils te mettent-ils sur une piste intéressante pour ta mission? Je sais qu’on n’a pas l’habitude d’écrire une mission basée sur ces 3 points mais j’ai trouvé que ça pouvait être un angle différent et utile pour certains entrepreneurs.

Exprimez vous!

*